dimanche 30 décembre 2007

Amants vagabonds

Mon village a été élu. Elu par deux amants vagabonds. C’était avant la poussée des collines et l’éclosion des rivières. Verte était alors la plaine. Transportant un balluchon de désespoir en ses particules, la fine poussière voulait échapper à l’haleine d’un balourd de brouillard. Elle voguait, fuyait sans destination précise, comme le contrebandier devant les gendarmes. Plaisir inassouvi. La cendre ocre virevoltait au dessus des têtes, à l’intérieur des maisons. Elle se nichait dans les yeux, les narines, les vêtements, les lits. ... [Lire la suite]
Posté par Jim Selouane à 12:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 30 décembre 2007

Ravaler son pouce

Pour les adultes comme pour nous autres traîne-poussière à la tignasse de ronces, quelque soit sa couleur, une 404 reste une 404. Toutefois, si elle est blanche, ce n’est plus une 404 mais une « Chidi ». Un engin de prestige réservé aux contrebandiers, inaccessible aux fellahs. Nous, on se déplaçait à pieds ou à dos de mulet. Les notables, eux, et les fortunés, ainsi considérés, s’entassaient, fièrement, à huit, neuf ou dix (leurs chérubins sur les genoux) dans les taxis collectifs, comme dans des paniers à poules. Je les... [Lire la suite]
Posté par Jim Selouane à 12:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 16 décembre 2007

Izlan, joute poético-satirique improvisée

Voici des enregistrements « artisanaux » d’une soirée précédant une cérémonie, lieu d’expression des izlan chantonnés, sans artifice, par les femmes et les jeunes filles. Mieux que n’importe quel discours, ces deux morceaux nous convient dans une ambiance rifaine de joie et de bonne humeur. Outre les appellations savantes, les izlan, joute poético-politico-socio-satirique fondée sur l'improvisation, s'apparentent plus à ce qui est communément appelé un "beuf". Une fête "organisée" par les convives ou les membres... [Lire la suite]
Posté par Jim Selouane à 14:08 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
samedi 15 décembre 2007

Promesse de contrebandier

Je m’étais fait une promesse. Une promesse que je ruminais comme un veau. Un veau sans pâture. Les fois où, trop souvent, j’avais l’impression que rien n’allait plus. Une certitude qui me donnait des ailes, les jours où me couvait le sentiment d’être condamné à mâcher du pain au sarrasin noir, accommodé de graisse animale fondue à tous les repas ; un désaltérant qui m’abreuvait de douceur quand j’étais voué à boire, éternellement, l’eau du fond des puits, croupie, mi-salée, mi-tiède, agitée pourtant par une foule de têtards ; une... [Lire la suite]
Posté par Jim Selouane à 13:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 12 décembre 2007

Kadhafi, président ?

Avant que le terrorisme secoue à nouveau Tamazgha Centrale (Algérie) faisant au moins 62 morts dans un double attentat à Alger selon Rue89, occupant ainsi une place de choix dans l’actualité, certains médias nous laissaient penser, volontairement ou non, que Kadhafi est président de la Libye. Il est fort probable que les cinq millions de libyens doivent s’étonner d’avoir élu, sans le savoir, l’instigateur du coup d’état de 1969. Kadhafi lui-même ne semble pas revendiquer la fonction suprême telle qu’elle est considérée dans les... [Lire la suite]
Posté par Jim Selouane à 12:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 12 décembre 2007

Kadhafi et la journée mondiale des droits de l’homme

Lundi 10 décembre, journée mondiale des droits de l’homme, la France a accueillie le « Guide de la grande révolution de la Grande Jamahiriya arabe libyenne populaire et socialiste ». Cinq ans auparavant déjà, poussé à son comble, le paradoxe a voulu que les despotes de Tamazgha Orientale (Libye), animés d’idéologies racistes (nassérisme, baasisme), soient désignés par les gouvernements africains pour présider la Commission onusienne des Droits de l’homme. Rama Yadé-Zimet, la jeune secrétaire d’Etat aux Affaires Etrangères et aux... [Lire la suite]
Posté par Jim Selouane à 10:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 11 décembre 2007

Kadhafi en France : face à la dictature, les médias redeviendraient-ils raisonnables ?

La venue en France du meurtrier d’Amazighs (Berbères) libyens a manifestement un effet positif sur les principaux médias français puisque ceux-ci semblent être redevenus raisonnables en retrouvant leur sens critique, alors même que le contrepouvoir (ou plutôt, la discorde) émerge du gouvernement plutôt que de l’opposition, comme le veut la tradition démocratique française. Depuis quelques mois en effet, il fallait être drôlement renseigné pour distinguer certaines chaînes de télévisions et journaux écrits, des services de presse de... [Lire la suite]
Posté par Jim Selouane à 12:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]